Main photo Pink Mag' N°2 - Confidences d'un vieux de la vieille

Pink Mag' N°2 - Confidences d'un vieux de la vieille

  • Par Cornélius
  • 799 vues

S'lut gamin,

T'veux connaître l'histoire d'un vieil Enutrof comme moi ?

Tout d'abord j'me présente, Exul, Maître Enutrof d'son état et fier partisan de la guilde Pink !

J'dois dire que j'ai pas mal bourlingué avec c'te guilde, j'en ai vu des vertes et des pas mûres.

Ah cette petite Sadida avait beau être fanée j'dois dire qu'elle m'a fait tourner la tête pendant un bon moment la coquine.

*rêve* doux souvenir... 

Enfin bref !

J'ai intégré cette guilde y'a ! pfou ! y'a d'ja un bon moment ma foi ! j'vais essayer de t'raconter mes débuts...


I. L'enrôlement.

La première fois que j'ai entendu parler de c'te guilde c'était lors du 1er jeu de Lwäh de l'année 971, le 13 Javian 971 exactement.

Ça se passait dans le havre-sac du leader : Blust, un sacré gaillard c'Blust ! J'avais jamais vu un mec aussi taré, enfin ça c'était au début... J'ai vite compris qu'c'était qu'une bande de tarés, boostés au BenKO. "BN" ils appelaient ça. Ils avaient tendance à souvent mourir, du coup ils étaient devenus dépendant à c'te p'tite potion d'éni. 

J'aurai dû m'méfier quand j'ai vu les loustiques, arf erreur de jeunesse me diront certains, et j'avoue que parfois je leur donnerai entièrement raison. Mais bon sang ! Qu'est-ce qu'on s'est marrés avec mes Pinks !

Sacrément barré et complètement inutile, j'adore ! J'adhère ! c'est comme ça que j'ai postulé chez les Pink.

J'avoue l'recrutement a été dur... Être enfermé pendant 2 semaines comme un sram ayant chapardé un Kama à un Enutrof, pas facile... Ils m'ont cuisiné façon chausse aux moines, mais ils ont dû penser que j'étais aussi barré qu'eux, parc'que pour mon plus grand bonheur, et leur plus grand malheur diront les plus médisants, j'ai eu l'honneur de devenir une rosette de la guilde Pink !


II. Cérémonie d'introduction.

Ça f'sait environ 2 s'maines que j'trainais mes guêtres dans c'te guilde. Jusqu'là tout allait bien, j'avais réussi à sympathiser avec pas mal de monde, j'étais bien intégré, enfin... Je l'croyais...

On était le 1er flavor 971, c'était un bel après-midi, j'avais passé la journée sous le soleil de Bonta pour récolter quelques céréales qui me rapporteraient un petit pécule non négligeable. Une missive m'a été apportée m'apprenant qu'une réunion de guilde importante allait avoir lieu le soir même. Une si grosse guilde a besoin d'organisation, je m'suis pas méfié sur le coup, monumentale erreur !

Il était environ 21h32 quand je suis arrivé, j'avais un peu de retard, une transaction à terminer avec un panda ivrogne trop bourré pour sortir sa boubourse. Tout le monde était là, en tenu de cérémonie traditionnelle : les Pinks en tenue Samoussaï, se pavanant entre les nouvelles rosettes fraîchement habillées de leurs costumes Presplak. J'ai tout d'suite rejoint les rangs, en n'oubliant pas d'faire une petit clin d'oeil à ma nounou Smay. Joli p'tit brin d'eca, mais méfie toi gamin ! Si elle t'sent pas, elle a vite fait de t'botter l'cul à coup d'langue râpeuse !

Je sais pas si c'est ma mémoire ou le fait qu'une petite Sadida du nom de Lionikla n'arrêtait pas d'me faire les yeux doux, mais j'me souviens absolument pas de c'te réunion *se gratte la tête en rigolant*

Enfin bref, à la fin de la réunion Blust nous a tous donné rendez-vous devant l’hôtel des ventes du Faubourg de la Sainte Eau Dorée. Les nouvelles rosettes allaient être présentées à la nation de Bonta pour être officiellement introduites en Guilde.

Y'avait pas mal de rosettes à cette cérémonie, et j'avoue que j'ai encore des frissons en y repensant. C'était un grand moment pour chacun de nous. On criait dans toutes les rues du faubourg en allant au rendez-vous. C'était la folie de voir autant de Rose déferler dans les rues de Bonta. Lorsque Blust m'a appelé, j'ai entendu tout ces Pinks crier mon nom : je savais que j'avais trouvé une famille.


III. L'épreuve.

C'est à ce moment là que j'ai compris que cette guilde, cette famille elle te soutient pas.... elle t'enfonce. Toutes les rosettes étaient officiellement intégrées à la Guilde. Nous étions fiers, nous étions beaux, on sentait presque le sable chaud. C'est là que tout a commencé. Nous ne l'avions pas remarqué mais discrètement, les Pinks s'étaient séparés des rosettes. Nous étions les uns face aux autres. Leurs regards se sont fait menaçants. L'ambiance est devenue électrique. Tout était figé, les Bontariens venus en masse étonnés de cet attroupement se sont vite écartés. Y avait du combat dans l'air.

Tout est allé très vite, je me suis retrouvé isolé avec Flyeram et Agrox. Face à nous se trouvaient nos nounous, Smay en tête ainsi que Lionika et trois autres Pinks. Nous ne faisions clairement pas le poids. Mes camarades rosettes étaient bien plus expérimentés que moi mais ça ne suffisait pas. Les coups ont fusé de partout, j'ai repéré un gisement et je m'y suis faufilé en lançant à tout va quelques filouteries. Le combat n'as pas été long, nous étions en infériorité numérique. Le premier à tomber fut Flyeram. Je l'ai vu agonisant par terre les yeux dans le vide...Il était déjà retourné au phénix... Rest In Pink mon frère...

Agrox était sérieusement amoché, il essayait de sauver sa peau "nn me tu pa stp !". Bizarrement ça a marché, il est pas mort... 

Enfin pas tout de suite. Lionika avait décidé de me tuer avant. Allez savoir ce qui se passe dans une tête de Crâ....

En deux temps trois mouvements j'avais passé l'arme à gauche, Agrox a suivi rapidement.

Monde de merde....

Allez paie-moi une bonne bière de Bonta et je te raconterai la suite, comme on dit chez nous : "Un Pink sympathique est un Pink Alcoolique !" 

Exul.


Cornélius
Cornélius

J'aime les Guides !

Publications recommandées