Main photo Reconnaître la Beauté

Reconnaître la Beauté

  • Par Francesca
  • 808 vues

La beauté inclut évidemment la beauté de la forme ; mais sans la beauté intérieure, la simple appréciation sensuelle de cette beauté de la forme mène à la dégradation, à la désintégration. Il n’est de beauté intérieure que lorsqu’on éprouve un amour véritable pour les gens et les choses qui peuplent la terre, et cet amour s’accompagne d’un très haut degré de considération, de prévenance et de patience. Vous pouvez maîtriser parfaitement votre technique en tant que chanteur ou poète, vous pouvez savoir peindre ou assembler les mots, mais sans cette beauté créatrice en vous, votre talent n’aura que peu de valeur.

Malheureusement, la plupart d’entre nous sont en train de devenir de simples techniciens. Nous passons des examens, nous acquérons telle ou telle technique afin   de gagner notre vie ; mais acquérir une technique ou développer une capacité sans prêter attention à l’état intérieur est source de laideur et de chaos dans le monde. Si nous éveillons à l’intérieur de nous la beauté créative, elle s’exprime à l’extérieur, et l’ordre règne.

Mais c’est beaucoup plus difficile que l’acquisition d’une technique, car cela suppose de s’abandonner totalement, sans peur, sans restriction, sans résistance, sans défense ; et nous ne pouvons nous abandonner ainsi que s’il y a en nous cette austérité alliée à un sentiment de grande simplicité intérieure. Nous pouvons être simples sur le plan extérieur, ne posséder que quelques vêtements et nous contenter d’un repas par jour – mais ce n’est pas cela, l’austérité. L’austérité vient lorsque l’esprit est capable d’une expérience infinie, lorsqu’il a de l’expérience tout en restant très simple. Mais cet état ne peut naître que lorsque l’esprit cesse de penser en termes  de « plus », en termes de choses acquises ou d’accomplissement au fil du temps.

Ce dont je parle ici est peut-être difficile à comprendre pour vous, c’est pourtant très important. Les techniciens, sachez-le bien, ne sont pas des créateurs. Et il y a dans le monde de plus en plus de techniciens, des gens qui savent ce qu’il faut faire et comment le faire, mais qui ne sont pas créateurs. En Amérique, il existe des machines à calculer capables de résoudre en quelques minutes des problèmes mathématiques qui demanderaient à un homme dix heures de travail par jour pendant cent ans. Ces machines extraordinaires sont en plein développement.

Mais les machines ne peuvent jamais être créatrices – et les êtres humains sont de plus en plus à l’image des machines. Même lorsqu’ils se rebellent, leur rébellion reste circonscrite aux limites de la machine, ce n’est par conséquent absolument pas une rébellion.

Il est donc capital que vous découvriez ce qu’est être créatif. Vous ne pouvez l’être qu’en état d’abandon, c’est-à-dire s’il n’existe aucun sentiment d’obligation, aucune peur de ne pas être, de ne pas gagner, de ne pas arriver. Il se manifeste alors une grande austérité, une grande simplicité, et l’amour les accompagne. C’est tout ça la beauté.

 Françoise Salaün partage  Krishnamurti dans « Le sens du bonheur »


Francesca
Francesca

La manifestation de notre chemin intérieur.

Publications recommandées