Main photo Aurores Boréales

Aurores Boréales

  • Par Fanny
  • 854 vues

Rejoindre le forum des Copines et Copains du Net


Les aurores boréales nous fascinent, et pourtant, rares sont ceux qui connaissent le mécanisme de ce light show naturel. Entre la science et les mythes, une petite mise au point s'impose.

Lorsque l’on interroge les spécialistes de la magnétodynamique des fluides au sujet des aurores boréales, on a parfois du mal à faire le lien entre leurs explications et les lumières qui dansent infatigablement dans le ciel.

Pourtant, le phénomène a bel et bien une cause tangible : le soleil en est le grand responsable.

Au cours de fortes éruptions solaires, d'énormes quantités de particules sont projetées dans l’espace.

Voici où les choses deviennent réellement intéressantes : lorsque les particules entrent dans le champ magnétique terrestre, elles sont attirées vers une zone ovale située autour du pôle Nord magnétique, où elles interagissent avec les couches supérieures de l’atmosphère – l’ozone, l’oxygène et les autres gaz protégeant la terre. 

L'énergie ainsi dégagée devient visible, pour nous, humains, sous forme d'aurores boréales.

La magie de tout cela étant que le phénomène se produit à environ 100 kilomètres au-dessus de nos têtes. 

Le fait que nous puissions l’observer aussi clairement est révélateur de la puissance dégagée, qui met en jeu une nuée d'atomes et de molécules.



C’est pourquoi les aurores boréales n’ont rien d'automatique. 

Elles sont un phénomène naturel, au même titre que le temps qu’il fait

Leur apparition et leur intensité dépendent de l’activité solaire, et leur emplacement dépend du champ magnétique terrestre.

Les aurores boréales (ou aurores polaires) se produisent le long d’un ovale positionné au-dessus de la terre par rapport au soleil. 

Elles sont en général visibles au-dessus du territoire de la Norvège du Nord la nuit, et au-dessus de l’archipel du Svalbard le jour. 

Lorsque l’activité solaire augmente, il est également possible de les observer plus au sud de la Norvège.

Les aurores boréales ne datent pas d'hier. 

Les conteurs y font allusion depuis la nuit des temps, et elles ont alimenté de nombreuses légendes. Ainsi, on retrouve des symboles liés aux aurores boréales sur les tambours chamaniques des Samis. En langue same, plusieurs mots désignent le phénomène, notamment « Guovssahas », qui signifie « la lumière que l’on peut entendre ». Poétique..

À l’époque viking, on croyait que ces étranges lumières émanaient des armures des Valkyries, les mythologiques vierges guerrières. 

Aujourd'hui, les habitants de la région les désignent respectueusement par le terme

de « dame verte ».

Il faut savoir que les aurores ont des tempéraments de diva et qu’elles n’entrent en scène que lorsqu’elles estiment que c’est le bon moment. 

Lorsque l’on part à leur recherche, la patience est une qualité indispensable. 

Toutefois, pour mettre toutes les chances de votre côté, sachez que la période où elles sont les plus fréquentes s'étend de la fin de l'automne au début du printemps (de septembre à fin mars), entre 18h00 et 01h00.

De plus, elles sont à leur apogée par temps froid et sec, généralement à partir de décembre. Certains prétendent que l’intérieur des terres est plus propice au temps sec et aux ciels dégagés, mais ce n’est pas toujours vrai.

Avec un fort vent d’est, la côte peut être plus dégagée que certaines zones de l’arrière-pays. Évitez toutefois la pleine lune, qui atténuera nettement le contraste.






Aurores Boréales
Fanny

Publications recommandées