Main photo Michel Fourniret, analyse astrologique

Michel Fourniret, analyse astrologique

  • Par Philippe
  • 936 vues

Michel Fourniret

Analyse du thème





La première règle que tout astrologue connaît est qu’une planète conjointe au maître de la maison I prend le dessus. 

Nous avons un ascendant en Sagittaire, Jupiter, le maître, est conjoint à Mars, et de plus de manière partile, ce qui renforce l’aspect. Michel Fourniret sera donc plutôt quelqu’un de caractérisé par Mars et non Jupiter. Mars est maître des maisons IV, V et XII, voilà bien 3 maisons qui le caractérisent parfaitement : la maison IV maison de la fin des choses, la maison V maison de la sexualité avec laquelle il présente une analogie et la maison XII, les choses cachées, les inimitiés, entre autres significations.

Mars aura d’autant plus le dessus sur Jupiter qui est faible, puisqu’en mauvais état céleste en exil dans le signe des Gémeaux.

Le maître de I se trouvant donc conjoint à Mars en maison VII (qui est aussi la maison du comportement sexuel), ce dernier apporte son analogie avec cette maison et un Jupiter en mauvais état céleste maître de I signifiera de l’immoralité, de la violence, de la sournoiserie, etc. 

En effet, l’état céleste d’une planète renseigne sur la nature profonde alors que l’état terrestre renseigne sur les apparences. Jupiter en mauvais état céleste, mais en bon état terrestre puisqu’en maison angulaire, va donner des apparences trompeuses cachant une cruauté. Les bons attributs de Jupiter ne seront q’une apparence, une façade, ce qui correspond parfaitement à l’individu trompant son entourage.

Il est intéressant de remarquer que cette conjonction en maison VII implique également le conjoint, l’épouse de Michel Fourniret étant sa complice.


Le dispositeur de cette conjonction, Mercure, est lui même en mauvais état céleste puisqu’en Poissons, en exil et en chute, ce qui n’arrange pas la situation.

On voit déjà ici une première orientation psychologique se dessiner, surtout si l’on considère en plus l’état des deux significateurs de l’âme, Mercure pour l’âme rationnelle et la Lune pour l’âme sensitive, tous deux en mauvais état céleste et de plus sans lien (aspect) et avec une Lune affligée par une opposition de Saturne.


La Lune significateur de l’âme sensitive, en mauvais état céleste et affligée par Saturne va favoriser les défauts de cette dernière. Qui plus est, le maître d’ascendant étant lui aussi affligé (par Mars) et en mauvais état céleste, cela va indiquer une affection violente de la sensation, d’autant plus que Saturne se trouve en maison VI et conjointe à la part des actes : ses actes seront dictés par ce dérèglement psychologique.


Ce qui est encore plus étonnant dans ce thème c’est la position de la Lune Noire. Que l’on soit bien d’accord, on utilise la Lune Noire vraie. Celle-ci se trouve à 21 ° en Taureau, conjoint donc à Saturne. A l’opposée de la Lune Noire, on a Priape, conjoint à la Lune. Priape a pour effet de mettre en excès ce qu’il touche. Voilà donc une Lune en mauvais état céleste et affligée par Saturne en maison XII et maître de la maison VIII, maison de la mort, mise en excès. Un cas typique qui aurait pu intéresser Michel Mériel qui est l’un des auteurs les plus intéressants sur les axes lunaires (voir revue n° 5), à savoir les nœuds Lunaires et l’axe Lune Noire — Priape.

L’excès est donc porté sur 2 maisons sombres : la maison XII par présence et la maison VIII par maîtrise.


La Lune, significateur général de la mère, conjoint à Priape et en maison XII, en mauvais état céleste de plus, indique un réel problème avec sa mère qu’il n’aura pas dépassé. Une planète se trouve sur l’axe, d’après Michel Mériel, est comme un homme terrifiant sur le seuil de la porte, qu’il faut arriver à passer en le combattant. Jupiter maître d’ascendant faible et conjoint à Mars, c’est par la violence et un comportement sexuel (maison VII) que Fourniret combattra ce démon d’une mère tyrannique qui a peut-être selon certaines sources subi de l’inceste. Ce qui également amène réflexion sur son rapport aux femmes.


Inutile donc de rechercher des justifications karmiques ou je ne sais quoi d’autre comme bêtises pseudo-astrologiques, étudier correctement la Lune Noire et les axes lunaires avec les bons auteurs sérieux permet de mettre en lumière des facteurs « psychologiques » qui apparaissent déjà dans une étude plus classique du thème.


On peut également voir que la cuspide de la maison VII se trouve sur le mi-point entre Mars et Saturne, donc à l’opposition de l’ascendant, ce qui d’après Reinhold Ebertin est un signe d’énergie nocive ou destructrice, s’exerçant sous forme de violence. Le mi-point Jupiter/Saturne apporte quant à lui un comportement avec les autres instable ou incertain.


La sexualité dans un thème peut être étudiée par les navamsas. Le thème de navamsa bien connu des astrologues de l’Inde est intéressant a étudier même en occident puisque seuls les aspects comptent surtout ceux à la Lune, symbole des fantasmes sexuels. 

Dans ce thème de navamsa la Lune reçoit un carré partile (on sait l’importante de tels aspects exacts) de Mars qui selon Cyril Fagan enflamme le désir sexuel avec un désir puissant exigeant une satisfaction immédiate, sans tenir compte des conséquences.

Les pulsions sexuelles ne sont pas freinées. Dans le thème natal Mars maître de la maison V a une analogie avec la sexualité, ce qui renforce l’interprétation.

Thème de navamsa



La part d’esprit (ou part du Soleil) qui est l’inverse de la part de fortune se trouve à 9 ° en Cancer. Selon la tradition astrologique, le dispositeur de la part d’esprit indique souvent l’un des domaines où le natif souhaite réaliser sa tendance. Le dispositeur est la Lune, maître de VIII en maison XII, je crois que cela se passe de commentaire. Ce qui est également intéressant de noter dans l’interprétation, c’est de voir dans quel signe tombe le dispositeur par rapport au signe où se trouve la part. La Lune étant en Scorpion, c’est le cinquième signe à partir du Cancer : en retrouve ici la sexualité, un des attributs de la maison V.  On a donc un mélange de choses très sombres avec la maison VIII et la maison XII et de la sexualité avec la maison V (position du dispositeur par signe entier à partir du signe où se trouve la part).


La part d’Hyleg (rien à voir avec l’Hyleg pour le calcul de la longévité) est utilisée pour connaître le dessein pour lequel le natif est né. cette part se trouve à 11 ° 25 en Capricorne, son dispositeur, Saturne, s’opposant à la Lune, se trouve en maison VI et à partir du signe où se trouve la part, par signe entier, se trouve dans le cinquième signe, encore une fois cette maison V.


On voit donc dans ce thème l’importance de cette opposition Lune-Saturne, qui se trouve de plus sur un des axes lunaires, celui de la Lune Noire et de Priape. La clé du thème est donc ici.




Cela fait beaucoup de témoignages en faveur d’une perversion sexuelle du natif. En astrologie, il faut effectivement plusieurs configurations allant dans le même sens pour assurer le pronostic. Une simple conjonction de Mars au maître de I ne suffirait pas pour désigner un pervers sexuel. Les maîtrises, les axes lunaires, le thème de navamsa, les parts arabes, sont autant d’éléments qui viennent appuyer une interprétation.




Références :

  • Cahier « la sexualité dans le thème » de Denis Labouré.
  • La recherche astrologique n°3 année 26 « astro-psychologie traditionnelle » de Denis Labouré
  • « Primer of sidereal astrology » de Cyril Fagan
  • « Astrological origins » de Cyril Fagan
  • « Les axes lunaires » de Michel Mériel (cahiers astrologiques)
  • « Traité d’astrologie » de Henry de Boulainviller
  • « Comprendre les influences astrales » de Reinhold Ebertin






Philippe
Philippe

« il y a une saison pour toute chose et un moment pour chaque chose sous les cieux » Ecclésiaste, 3.1.

Publications recommandées