Main photo Le Jardin en Automne

Le Jardin en Automne

  • Par Fanny
  • 974 vues

Les principaux travaux d'automne au jardin
Septembre est là, les fraîcheurs nocturnes commencent à se faire sentir, les jours sont courts, le brouillard apparaît : l'automne, cette période de l'année qui s'étale entre le 21 septembre et le 21 décembre, ne va plus tarder et la cueillette des fruits commencent. Ils peuvent être conservés dans des cartons ou des cageots dans un endroit à l'abri de la lumière et du froid. 

Nettoyer le verger à l'automne

Quand les récoltes sont terminées, nettoyez votre verger, ramassez les feuilles mortes et les fruits pourris, puis brûlez-les. Apportez quelques soins aux arbres et protégez-les. N'oubliez pas de traiter les pieds. Si vous avez l'intention de planter des fruitiers, n'attendez pas le gel pour le faire et souvenez-vous qu'à la Sainte Catherine, tout bois prend racine ! 

Terminer les récoltes d'automne au potager

Les récoltes de certains légumes comme certains cucurbitacées débutent également au mois de septembre. La cueillette terminée, préparez-les en vue de les conserver. 

Congelez ceux qui s'y prêtent pour qu'ils soient toujours frais et conservent les vitamines. 

Quand les tous derniers seront recueillis, coupez les fines herbes à même le sol et procédez au nettoyage et à la préparation du sol pour la prochaine saison. 

Anticiper les floraisons à venir dès l'automne

Quant aux fleurs, il est temps de cueillir celles qui peuvent être séchées. 

Vous pourrez ainsi en faire de beaux bouquets pour plus tard. Vos plantes en pots nécessitent quelques soins particuliers. 

Fortifiez-les en ajoutant un peu d'engrais dans l'eau quand vous les arrosez. 

Les moins résistantes seront remplacées avant les premières gelées, pensez à les protéger avec des feuilles sèches en veillant à ce qu'elles puissent respirer. 

Un nettoyage minutieux est nécessaire pour permettre au jardin de garder sa beauté le plus longtemps possible. Occupez-vous des semis d’hiver sans plus tarder. 

A propos des rosiers, ceux-ci sont meilleurs sur un sol bien préparé et ils seront généralement plantés très profond. Leur entretien doit être fait d'une façon permanente. Pour les plantes à bulbes, il est temps de les planter maintenant. Les bulbes de l'été sont séchés et conservées. Entretenez vos haies, taillez-les. 

Semer le gazon à l'automne

Vous pourrez, vous-même, fabriquer du compost en tondant et en broyant les parties enlevées. 

C'est le meilleur moment pour semer du gazon si vous souhaitez le faire. Votre pelouse ne doit en aucune façon être négligée. 

Une tonte est nécessaire avant le mauvais temps, nettoyez-là des feuilles mortes. 

Si elle est en mauvais état, mieux vaut faire pousser un autre gazon mais faites le pendant que le sol est encore chaud et la pluie suffisante. 

Entretenir le bassin et les nichoirs à l'automne

Accordez un peu de votre temps à votre jardin d'eau. 

Pensez particulièrement aux poissons. Ils ont besoin d'un complément alimentaire pour pouvoir passer l'hiver. 

Un filet à fines mailles est indispensable pour recueillir les feuilles mortes avant qu'elles ne tuent les poissons en se décomposant dans l'eau. 

Prenez soin des nénuphars pour qu'ils n'infestent pas votre bassin. 

N'oubliez pas non plus les oiseaux. 

Vérifiez leurs mangeoires, nettoyez les nichoirs, faites des réserves de graisses et de graines pour les nourrir dès novembre. Ces travaux d'automne ont pour objectif de vous faire profiter au maximum de la beauté de la nature avant les mauvais temps et surtout ils permettent de mieux affronter la rudesse de l'hiver.

1 Faites place nette 

Mieux vaut ne pas tarder à ramasser les feuilles car l’humidité ambiante peut les amener à pourrir, ce qui crée un environnement propice pour les maladies.

Plutôt que de jeter cette source abondante de matière organique, vous pouvez l’utiliser dans votre compost (matière carbonée à équilibrer avec des matières azotées vertes) ou en paillage épais au pied des massifs pour protéger vos plantes du froid. 

 

2 Allégez vos plantes 


 

L’automne est aussi l’époque de la taille des arbustes. Quand les feuilles jaunissent, c’est pour vous le top départ. En effet, c’est le signe que la plante rapatrie ses forces vitales et que vous pouvez l’alléger des feuilles ou branches périphériques.

Cependant, ne coupez pas systématiquement, vos arbustes n’ont pas besoin d’être taillés pour bien se développer. Pensez à ce que la taille va vous apporter et à ce que vous recherchez : étoffer l’arbuste, augmenter son potentiel florifère ou encore l’alléger.

Pensez aussi à offrir à vos haies une dernière taille pour éviter qu’elles ne stockent l’humidité et se mettent à pourrir. Cette taille sera précise autant que possible ou vous devrez supporter de voir les « trous » jusqu’au printemps. 

3 Les déménagements, c’est maintenant 

C’est le bon moment pour déplacer les plantes. Qu’il s’agisse de plantes ayant poussé spontanément ou de végétaux devenus trop grands, vous pouvez les faire déménager en automne.

Astuce :  Déplacez-les plutôt avec leur motte, dont le volume doit être égal à la moitié de celui des branches. 

 

4 Bichonnez votre gazon


 

Pour lui permettre de rester beau pendant toute la saison froide, votre gazon mérite bien quelques soins. Le premier, c’est de le débarrasser des feuilles mortes qui maintiennent trop d’humidité et surtout l’empêchent de profiter de la lumière. 

Une dernière tonte autour de la Toussaint sera idéale. Pas trop courte pour laisser à votre gazon la possibilité de capter la lumière du jour (pas moins de 5 cm). D’ailleurs, une augmentation de la hauteur de tonte permet de favoriser la biodiversité. La repousse sera également plus longue, et donc permettra d’espacer les tontes durant les saisons chaudes.

Un gazon en forme résiste mieux à la mousse et au gel. Plus la diversité spécifique sera importante, plus celui-ci sera en forme !

5 Anticipez le froid

C’est le moment de protéger vos plantes du froid avant l’arrivée du gel.
Pour les plantes en pot, rapatriez-les près de la façade plein sud si vous le pouvez et rentrez les plus fragiles à l’abri, dans une véranda ou une pièce fraîche.

Pour les plantes de massifs fragiles, emmitouflez-les dans un voile d’hivernage et protégez le sol avec un épais paillis ou même une butte de terre légère.

Au potager, paillez également sur au moins 10 cm d’épaisseur. Déterrez les bulbes d’été pour les conserver à la cave ou au garage dans une caisse bien aérée. 

 

6 Organisez l’accueil des insectes et animaux

 

Les auxiliaires, ce sont tous les insectes et les animaux utiles au jardin. Ils contiennent le développement des ravageurs (limaces, pucerons…) et vous permettent de limiter les traitements. Pour qu’ils soient d’attaque au printemps, autant leur faire passer l’hiver sur place, dans votre jardin. 

Placez donc des hôtels à insectes, des tas de bois pour les hérissons, nettoyez les nichoirs et installez les mangeoires que vous remplirez quand il fera vraiment froid. 

Astuce : L’emplacement idéal pour votre nichoir est à 2 m du sol, loin des prédateurs (comme votre chat), à l’abri des courants d’air et des intempéries, et si possible orienté sud-est. 

7 Préparez votre feu d’artifice coloré printanier 

Pour une explosion de couleurs au printemps prochain, c’est le moment de mettre en terre vos bulbes de jacinthes, narcisses, tulipes, crocus... Un plantoir vous simplifiera la tâche si vous prévoyez d’en avoir beaucoup. 

Astuce : La profondeur du trou doit être à peu près égale à deux fois et demi la hauteur du bulbe. 

 

8 Stockez les dernières récoltes 


 

L’automne est une saison encore généreuse. Vous croulez peut-être sous les pommes, les raisins et les poires. Certains fruits peuvent se conserver jusqu’à janvier prochain si vous les stockez dans des caisses aérées, dans un endroit frais et plutôt sec. 

Les courges du potager (potimarrons, potirons, courges musquées…) se conservent également plusieurs mois dans les mêmes conditions, si on les a laissées sécher au soleil suffisamment. 

9 Semez les gourmandises du printemps 


Ah les premier petits pois croquants et les jeunes pousses d’épinard frais ! Pour profiter de ces plaisirs du potager dès les premiers soleils printaniers, c’est le moment de semer. Fèves, petits pois et épinards s’installent en terre en octobre, quand la terre est encore chaude. 

 

10 Offrez-vous des arbres 


 

L’automne est le meilleur moment pour planter les arbres. On dit en effet qu’à la Sainte-Catherine (fin novembre), tout prend racine. 

Si vous rêvez d’un verger, c’est également le moment de planter vos fruitiers dans des trous suffisamment grands et enrichis en fumier. 

Astuce : Vos arbres fruitiers vont grandir ! Respectez les distances pour leur permettre d’atteindre leur taille adulte : 12 m pour un noyer, 8 m pour les pommiers et poiriers et 5 à 8 m pour les pruniers, cerisiers, pêchers et abricotiers.




Le Jardin en Automne
Fanny

Publications recommandées