Main photo [Tutoriel] Réaliser des Funcards

[Tutoriel] Réaliser des Funcards

  • Par ????ყυჰυომ????
  • 946 vues

Bonjour à toi qui cherche à réaliser des funcards ou qui est tombé sur cette article par hasard. Je vais te montrer ici comment réaliser une Funcard. 

Attention ! Ce tutoriel présente une façon parmi beaucoup d'autres de réaliser des Funcards.



Sommaire :

I.Qu'est-ce qu'une Funcard ?

II.Les logiciels ou sites pour en faire

III.Réaliser ses funcards


I.Qu'est-ce qu'une Funcard ?

[spoiler]Les Funcards sont des cartes issues d'un TCG (Trading Card Game) crée par les fans de ce jeux (elles ne sont donc pas officieles). Les Funcards peuvent être classées en deux catégories :


- Les Funcards: Ce sont des cartes drôle qui n'ont pas forcément de lien avec le jeu mais qui ont surtout un but humoristique ou qui peuvent être tout simplement abusées par leur effet ou autres caractéristiques.

- Les Realcards like (comme des vraies cartes) (je ne sais pas si c'est leur vrai nom, moi je le nomme ainsi ^^) : Elles se rapprochent le plus possible du jeu et pourraient presque être des vraies cartes (d'où leur nom) principalement grâce à leur effet et autres caractéristiques qui respectent l'esprit Yu-Gi-Oh !. (Le tutoriel ici présent se rapproche plus de ces dernières)


II.Les logiciels ou sites pour en faire

Via navigateur, il y en a deux :


-Cardmaker: C'est le plus populaire car il respecte plus ou moins les templates (les bases des cartes en gros) de Yu-Gi-Oh !. Les raretés au niveau du nom sont assez bien réalisés mais le site étant anglais, les cartes ne supporte pas les caractère spécifiques français (caractère spécifiques =é,è,â,ô,ô...). Alors, je crois que ça a changé et qu'il est possible de faire des FC en français. C'est juste la typographie anglaise qui est conservée.


Lien: yugiohcardmaker



-Yugico: Deuxième plus populaire. Les templates sont raisonnables mais les raretés sont pas très ressemblantes. Par contre, les caractères spécifiques français sont respectés.


Lien: yugico


Il existe aussi un logiciel pc (qui peut fonctionner même sur clé USB !!!):


-Magic Set Editor: Ce logiciel à la base conçu pour les Funcards Magic The Gathering s'est adapté en proposant du VS et du Yu-Gi-Oh !. Ici, tout est quasiment parfait. Le problème est que le logiciel est aussi en anglais mais certains détail peuvent être modifier en français... Autrement, il reste bien mais les dernières versions sont dures à trouver. 



Sinon, si tu veux une carte parfaite et que tu possèdes Gimp ou Photoshop, il est possible de faire ses cartes soi-même en suivant ces tutos:

-Gimp & Photoshop:Vidéo pour faire tes propres cartes via Photoshop:


Lien:Vidéo 1

Lien:Vidéo 2

Lien:Pack FCR2


III.Realiser ses Funcards

    

   1.Idée

Tout d'abord, il faut trouver une idée de Deck. Cette idée peut avoir plusieurs voies d'inspiration :

- Chercher à créer un archétype ou une carte qui pourrait battre le méta actuel;

- Créer un archétype fun;

- Améliorer un archétype déjà existant en le complétant avec une Funcard, etc...


     2.Le nom

Il faudra donc penser à un nom pour votre carte. La plupart du temps, le nom pourra dépendre de l'effet, de l'artwork et/ou du Type/Attribut, etc...de votre carte. À noter que si votre carte provient d'un archétype (existant ou que vous avez créé), il ne faut surtout pas oublier d'utiliser un mot ou nom faisant le lien avec l'archétype, et qui vous aidera beaucoup lors de la création des effets de ces cartes.


   3.L'Attribut, le Type, le Niveau, l'ATK/DEF

Toutes ces caractéristiques, c'est à vous de les définir en restant bien évidemment dans la limites du raisonnable. Il faut toujours doser un effet puissant, peut-être accompagné d'un Niveau élevé mais la puissance de frappe ne doit pas être énorme, à moins que le coût d'invocation ou d'activation de l'effet doit être important.

Bien sûr, cela concerne les monstres tout comme les Magies/Pièges. Tout dépend de l'effet et de son impact sur votre jeu. Il ne faut surtout pas hésiter à s'inspirer de ce qui existe déjà. On a déjà vu des cartes qui se ressemblent en tous points mais qui ont pour seules differences leur archétype ou encore leur type, etc..


   4.L'effet

L’écriture des effets d’une carte est une étape importante car cela permet de comprendre non seulement l’effet des cartes officielles, mais permet à donner à vos cartes des effets utiles avec des Miss The Timing possible, etc… Et tout cela doit être retranscrit avec les bons mots. Les mots anglais et français seront indiqués. Commençons par écrire un coût. Mais d’abord, qu’est ce qu’un coût ? 

Un coût est une action permettant d'activer une carte. Un coût ne se passe jamais à la résolution ! Le coût se passe à l’activation de la carte au moment où vous la révélez. Un coût n’est pas un effet ; c’est pour cette raison que l’on ne joue pas Aile de Phoenix ou Karma avec Shaddoll. Un coût est généralement quelque chose de négatif comme payer des Points de Vie, sacrifier une créature mais si vous le voulez vous pouvez faire un coût positif, comme piocher un carte. Si vous regardez bien cette carte, le coût est exprimé avec un point virgule soit ça : « ; ». Tout ce qui sera écrit avant ce point virgule sera le coût de la carte et après, l’effet de la carte qui se passera à la résolution. Quelques exemples : Aile de Phoenix, Warning, Karma, Factor => ont un coût. Upstart, Soul Charge, etc… => n’ont pas de coût. 


Miss The Timing or not ? Je vous propose de lire d’abord ceci qui vous aidera bien à comprendre cette notion. Un effet qui ne peut pas miss the timing commencera avec « Si » puis l’effet. En anglais ce sera « If ». Une effet qui peut miss the timing commencera avec « Lorsque » puis l’effet. En anglais sera « When ». 


Limitation des activations des effets ? C'est aussi très important car cela permet de passer les effets de très fort à bof. Imaginez si Spellbook n’avait pas une limitation de effet à une fois par tour. Ce serait juste trop fort. Eh bien, avec vos cartes ce sera pareil. Le meilleur exemple est le Bombardier de Choc des Ténèbres. Avant, il pouvait activer son effet autant de fois que possible, facilitant les OTK, l'amenant à être banni. Maintenant, l'effet est limité à une fois par tour et personne ne le joue. 

Si vous ne voulez pas limiter votre effet, écrivez seulement l’effet sans autre indication. Si vous voulez le passer à une fois par tour, écrivez : « Une fois par tour, … » OU « Once per turn, … » en anglais. Exemple : Lumina l'Invocatrice. Si vous voulez activer l’effet qu’une seule fois durant le tour, écrivez l’effet de la carte puis mettez un point et faites une autre phrase pour l’indiquer : « Tu peux blablablabla. Vous ne pouvez activer l’effet de « … » qu’une fois par tour. » En anglais : « You can only use the effect of « … » once per turn ». 

Pour les Magies c’est pareil, sauf qu’il faut enlever « l’effet de » donc ça donne ça : « Effet de la carte la carte magie. Vous ne pouvez activer qu’un « … » par tour ». En anglais : « You can only use 1 « … » per turn ». Exemple : Madolche, Spellbook.

Si la carte comporte plusieurs effets différents, pour préciser quel effet est limité, on fera la même phrase (celle-là : « Vous ne pouvez activer l’effet de « … » qu’une fois par tour. ») juste après l’effet en le précisant, ce qui transforme la phrase de cette façon : « Vous ne pouvez activer cet effet de « … » qu’une fois par tour. » En anglais : « You can only use this effect of « … » once per turn. »


Pas trop compliqué n'est-ce pas ? Maintenant, on veut faire un monstre avec plusieurs effets distincts mais on veut pouvoir utiliser qu’une seule fois de chaque par tour. Eh bien, c’est très simple. Reprenez cette phrase : « Vous ne pouvez activer l’effet de « … » qu’une fois par tour », que vous mettrez après avoir énoncé chaque effet de la carte et vous la modifiez comme ceci : « Vous ne pouvez activer chaque effet de « … » qu’une fois par tour. » En anglais : « You can only use each effect of « … » once per turn. ». 

Exemple : Tout les monstres Rituels Nékroz.


Pour finir, vous avez plusieurs effets mais vous ne voulez pouvoir activer qu’un seul et seulement une fois par tour. Comme précédemment on reprend la même phrase de base (« Vous ne pouvez activer l’effet de « … » qu’une fois par tour ») que l’on mettra à la fin de l’effet et vous la modifiez comme cela : « Vous ne pouvez utiliser qu’un effet de « … » par tour, et uniquement une fois le tour. ». En anglais ça donne : « You can only use 1 « …  » effect per turn, and only once that turn ». Exemple : Tout les monstres Shaddoll 





Remerciements:

- Aron (III.Réaliser ses Funcards)

- Bloody Maiden (pour la correction)

- Bikuriboh (pour les vidéos de réalisation de Funcards)


Publications recommandées