Main photo Le molly (Pocelia sphenops) -Fiche poisson

Le molly (Pocelia sphenops) -Fiche poisson

  • Par HeroxAquariophile
  • 809 vues

Le molly (poecilia sphenops)


Famille des poecilidae




1.Description, cohabitation et aquarium :



C'est un poisson dont la taille varie entre 7 et 15 cm selon la variante choisie, qui regroupe de nombreuse variétés (couleurs, formes de nageoires, etc.). Noirs, jaune, ou orange ? Queue-de-lyre, ballon ou voile ? Chaque aquariophile y trouvera certainement son bonheur. Il est assez compliqué de décrire ce poisson avec toutes les différentes variétés existantes à ce jour, à l'exception de la forme sauvage qui elle est grise. C'est un poisson grégaire, qui vit en groupe, nommés harems, d'un mâle pour 2 à 3 femelles. Il est possible de le faire cohabiter avec d'autres espèces, du moment que le volume, les paramètres et certaines règles de bases sont respectés. Eh oui, contrairement à ce que l'on voit souvent, il est fortement déconseillé de maintenir ce poisson avec d'autres poecilidae, au quel cas ils risquent de s'hybrider (reproduction de deux espèces proches mais différentes, qui aboutit généralement à la naissance d'individus stériles) . La taille minimale de l'aquarium est différente d'un aquariophile à un autre, et d'une espèce à une autres, mais pour la variété black molly qui est la plus répandu, j'ai tendance à conseiller un aquarium d'au moins 100 cm de façade, ce qui correspond pour la moyenne des aquariums du marché à 180-200 L. Son espérance de vie peut facilement dépasser 2 ans, si tenté bien sûr qu'il soit maintenu dans de bonnes conditions.






2.Paramètres et origine :

Bien qu'il nous vienne d'Amérique du Nord ainsi que d'Amérique centrale , ce poisson ne nécessite pas du tout les mêmes paramètres que des poissons amazonien, il aime au contraire une eau alcaline, dure, et même saumâtre (bien qu'une eau saumâtre ne soit absolument pas obligatoire quand à sa maintenance).

T°: 20 à 28°C
pH: 7,5 à 8,5
GH/TH: 10 à 20°d soit 17,5 à 35°f
KH: 5 à 12°d soit 9 à 21°f


3.Alimentation :

Le molly est un poisson omnivore, a forte tendance herbivore. Un complément en légumes verts et/ou en spiruline sera donc indispensable. Il accepte cependant la nourriture lyophilisée, congelée ou bien vivante.


4.Dimorphisme sexuel et reproduction :

Ce n'est pas compliqué de reconnaître la femelle, en effet cette dernière est plus grande, grosse et ne possède pas de gonopode (organe reproducteur mâle chez les poissons ovovivipare, situé à la place de la nageoire anale).

La maturité peut être atteinte dès le quatrième mois de vie, il faudra alors faire attention à éviter la consanguinité (reproduction entre membres d'une même descendance) entre frères et sœurs, ce qui peut engendrer des malformations sur les générations à suivre.
La reproduction est très simple chez ce poisson (et pour cause, il n'y a rien à faire). Très semblable à celle du guppy, c'est un poisson ovovivipare (une espèce ovovivipare est une espèce dont les œufs éclosent dans le ventre de la mère avant la mise-bas, et donc ou les alevins sont expulsés déjà vivants). Après l'accouplement, que l'on peut observer lorsque le mâle se met à poursuivre la femelle, il faut une période d'au moins 28 jours avant la naissance. Une femelle met au monde 40 à 100 alevins, (noirs, d'environ 1 mm) par porté, ce qui représente plus de naissance que chez le guppy. Cependant très peu survivent jusqu'à l'âge adulte, et pour limiter ces pertes naturelles il faudra que l'aquariophile réalise une maintenance exemplaire.

Premièrement, il faut savoir que dès la naissance, les parents peuvent manger leurs petits en les confondant avec de la nourriture... Pour favoriser leur bon développement, il faudra un aquarium spécifique aux alevins d'une quarantaine de L. .
L'aquarium principal devra aussi être densément planté (on peut citer par exemple les élodées ( genre egeria), echinodorus, limnophila, cabomba, vallisneria, cryptocoryne, anubias, différentes mousses (genre vesicularia) et bien d'autres encore) pour permettre aux alevins de se cacher. Certains aquariophiles laissent leurs alevins dans l'aquarium principal, c'est aussi une solution, si tenté que celui-ci contienne suffisamment de cachettes pour ces derniers, mais il est évident que moins d'alevins survivront, ce qui constitue d'une part un avantage car l'aquarium ne se retrouvera pas en surpopulation grâce à la sélection naturelle. Les jeunes alevins devront être nourris presque comme leurs parents: de la poudre pour alevins poissons tropicaux fera l'affaire, mais pour faire leur bonheur, on peut les nourrir avec des nauplies d'artémias que vous pourrez obtenir à l'aide de ce genre de matériel par exemple, ou tout simplement en fabriquant un éclosoir sois-même. Pour ceux qui le préfèrent, j'ai mis en ligne sur la chaîne des vidéos pour avoir un élevage de microvers et d'anguillules du vinaigre
Si on a élevés les alevins à part, on pourra les remettre avec les adultes vers l'âge de 8 à 10 mois. Attention une nouvelle fois à éviter la consanguinité entre parents et petits.


5.Des variétés pour tous les goûts :

Comme il est écrit plus haut dans cet article, il existe des dizaines de variétés de mollys. On peut citer, par exemple... :



le black molly (poecilia sphenops), un des plus petits de son espèce. C'est un molly noir profond dépassant rarement les 8 cm. Il est possible d'en maintenir dans des aquariums à partir d'un mètre de façade (100 cm).


le molly dalmatien (poecilia sphenops), les caractéristiques sont quasiment identiques au black molly et au molly poussière d'or, mais il est tacheté de blanc (ce qui explique son nom).



le molly poussière d'or (poecilia sphenops), les caractéristiques sont quasiment identiques au black molly et au molly dalmatien, à ceci près que la partie du corps, celle ou il y a la tête, et jaune or jusqu'à la moitié du poisson environ.

le molly balon (poecilia sphenops), les couleurs sont différentes selon le spécimen et la taille du poisson est identique aux molly black, molly poussière d'or et au molly dalmatien (il nécessite donc une installation similaire). Ce qui est particulier chez cette espèce est la présence d'un gros ventre rond, qui a été obtenu artificiellement. C'est pourquoi la femelle décède quasiment toujours après avoir mis au monde une portée.

le molly-voile (poecilia volifera), c'est un molly dont les formes sont similaires au black molly, et ou les couleurs varient selon les spécimens. Comme son nom l'indique, ses nageoires sont très longue, ce qui s'apparente à de longs voiles. Ce molly est assez grand adulte (environ 13 à 17 cm selon le sexe et les individus) et nécessitera un aquarium d'au moins 150 cm de façade ce qui correspond en moyenne sur le marché à un aquarium de 400 à 500 L. .

On peut retrouver chez toutes ces variantes différentes formes de nageoires, dont la forme classique, la queue-de-lyre, etc.



Article écrit par l'AQUA sur son blog : https://aqua-blog.000webhostapp.com

Diffusion sur Aquariophilie Facile autorisé par l'auteur.



HeroxAquariophile
HeroxAquariophile

Administrateur et Fondateur de ce site , je fais de mon mieux pour partager ma passion :o)

Publications recommandées