Main photo La Méthode Walstad : Le Substrat

La Méthode Walstad : Le Substrat

  • Par Aquarelle
  • 875 vues

 

Le substrat constitue la base essentielle de cette méthode. En effet, puisque les plantes jouent le rôle central, il faut permettre à celles-ci de se développer au mieux.
Ici, pas de substrat couteux spécial aquarium, mais du simple terreau de jardin, du terreau de rempotage. Attention cependant à bien le choisir, il ne doit pas contenir d'engrais, de fumier ou de billes de polystyrène. La mention "utilisable en agriculture biologique" ne doit pas vous induire en erreur ; la plupart de ceux-ci contiennent des engrais. La meilleure (et unique, en fait) façon de bien le choisir reste de regarde la composition au dos du sac.
La terre de bruyère est déconseillée car trop acide.
De plus, suivant votre eau (trop douce) il est recommandé d'ajouter au terreau des coquilles d'oeufs broyées, des coquilles d'huitres pillées etc, permettant notamment de minéraliser le sol & de protéger les poissons de certains métaux nocifs ainsi que d'aider au développement des plantes. Le terreau a l'avantage de nourrir les plantes durablement dans le temps (une dizaine d'années, grâce à des apports de "pseudo-engrais" expliqué plus bas) contrairement aux systèmes incluant CO2 et engrais, beaucoup plus couteux & délicats. Ici l'équilibre est relativement stable, la difficulté réside dans le fait de trouver cet équilibre...

Dans la pratique :Le terreau doit être tamisé afin d'ôter tous les morceaux de branchages non décomposés qui pourraient remonter à la surface, le rendre bien homogène et d'être par la suite correctement oxygéné. Il doit être étalé en couche entre 2,5 et 3,8 cm (1 inch or 1,5 selon D.Walstad), puis être recouvert d'une couche de gravier de 2,5 cm, le sable de Loire étant toujours l'idéal car il est poreux.
Il est recommandé de laisser le terreau s'aérer à l'air libre pendant 24h afin que certaines substances s'évaporent et éviter ainsi l'apparition brutale d'algues et un gros dérèglement dès la mise en eau de l'aquarium.

Ayant dit plus haut que ce système était plus viable que les injections de CO2, qu'en est-il de la quantité de CO2 présente dans l'aquarium ? Comment les plantes vont-elles se développer ?
La réponse se trouve dans le substrat (encore !) car en se décomposant il libère du CO2, d'où la nécessité d'être correctement oxygéné, sans quoi on assiste à une fermentation avec la création de gaz toxiques malodorants. Une odeur d'oeuf pourri est un signal d'alarme indiquant une fermentation du substrat à laquelle il faut remédier dans les plus brefs délais sous peine de voir son aquarium et sa population dépérir rapidement ! D'où l'intérêt de placer l'épaisseur de substrat préconisée car une trop grosse couche induira inévitablement ces problèmes...
Si jamais cela venait à arriver, je sais que certains "piquent" leur substrat afin de l'aérer, en désespoir de cause.
L'oxygénation du substrat peut être grandement améliorée grâce aux plantes à racines & l'utilisation d'escargots, les Mélanoides tout particulièrement (les petits gris, longs & pointus) qui se promènent sous le substrat à la recherche de nourriture.

Qu'en est-il de l'engrais ?

Le "pseudo-engrais" évoqué plus haut n'est pas une bouteille de N2P7K12-triple uranium de chez JBL mais tout simplement la nourriture des poissons en excédent, ce qui implique la nécessité de les nourrir correctement.
En effet, en tombant au fond et en étant décomposée correctement par les bactéries et petits animaux du fond du bac, cet nourriture devenue engrais est intégrée au terreau progressivement. Bien sûr, on ne vide pas la moitié de son pot de flocons pour poissons chaque jour, question de bon sens.
Ainsi, peupler son bac de petits organismes est bénéfique. Je recherche actuellement comment m'en procurer et lesquels utiliser...
Les crevettes font aussi exceptionnellement bien le job, aquarium low-tech ou non ! .

Points importants :

-pas d'aspiration du fond en guise de nettoyage ! Jamais ! Sinon adieu le futur engrais..
-de même, non aux poissons fouisseurs qui risqueraient de faire remonter le substrat.


Publications recommandées